Publié le

Aziz l’enfant du Wax!!!

 Quand j’ai commencé à vendre des pagnes, c’était au Marché de Bobo-Dioulasso à l’age de 14 ans.

Au début c’était une nécessité de travailler, et non une envie, ni même une passion.

Petit à petit, jour après jour, après trois années passées dans le monde du tissus, je me suis rendu compte que j’étais fait pour le

WAX!!! ( j’étais le wax!!).

Les conseils que j’apportais aux clientes, choisir leurs couleurs, leurs motifs, pour leurs tenues : « Aziz aide moi à choisir !! « 

toutes les idées que je leur apportaient pour leurs réalisations, et leurs projets , me convenais.

 C’est grâce à toutes ces femmes que je me suis passionné pour ce tissus, elles m’ont donné la force et l’envie de continuer dans ce métier.

Ma passion grandissante , je me suis mis à transformer le Wax.

Ma toute première réalisation fut en 2015 , avec la confection d’un drap en zaza « pagne raccommodé », pour moi même.

Ma tante fut ma première cliente, et j’ai continué avec des Sacs à Main , vendus au marché.

Aujourd’hui cela fait 13 ans qu’Aziz est entré dans le monde du WAX!!!

Quand je l’ai rencontré, au milieu de tous ces tissus multicolores, empilés jusqu’au plafond, il s’est confié sur son parcours , ses passions ,sa vie.

Toute une vie autour de ce tissus, une ambiance très particulière , une affluence , une énergie, une créativité, qui  règne autour du WAX!! avec des  femmes flamboyantes, hautes en couleurs.

Le contact est super bien passé des le début , nous avons la même passion, les tissus, les couleurs, la mode, et surtout les créations.

Les idées ne manquent pas !!!

Aziz travaille dans le marche de Bobo-Dioulasso  , il crée ses propres modèles , et il est collaborateur et coordinateur  de l’atelier CASANELLA au Burkina-Faso.

Un équipe de professionnels, couturiers, artisans, créateurs, travaillent ensemble à la réalisation de nos pièces uniques, originales, de qualité pour la marque CASANELLA.

Publié le

Première Collection en Wax Printemps/été 2018

L’atelier Casanella vous présente sa toute première collection,printemps été en wax, en étroite collaboration avec

Lassina Konate,couturier à Bobo-Dioulasso.

 

Depuis longtemps j’ai l’idée de créer des modelés, en wax, et de les associer avec des cotons et du lin.

Les models, de jupes,robes,sarouels, et accessoires ont été pense de manières à être pratiques, et originales.

Nous avons choisi, les tissus en fonction des models.Toutes les pièces sont Uniques.

J’ai a coeur de vous prese,ter la robe « EUGENIE ».

Cette robe porte le nom de ma grand mère.Noël 1971,  Eugenie viendra nous rendre visite au  Mali.Cette robe sera faite sur mesure et broder à Bamako

par les couturiers du quartier,à l’initiative de ma maman.Toute ma petite enfance , j’ai vu Eugénie porter cette robe aux

grandes occasions.Quand ma grand mère est décédé en 2005, j’ai voulu garder la robe en me disant qu’un jour elle serai ma première pièce de ma collection, si j’arrivai à réaliser mon rêve !!!

Et bien voila ,nous y sommes 47 ans après ,je vous propose deux déclinaisons de la robe « EUGENIE », avec un  grand espoir qu’elle vous plaise,pour

pouvoir vous la decliner dans d’autres modèles, en wax ou tous simplement en Bazin unis, ou Lin unis, dans la prochaine collection.

 

 

 

Publié le

Le 8 Mars Journée internationale de la Femme: le wax du Burkina-Faso!!!

Le 8 Mars : Journée internationale de la femme au Burkina Faso.

Cette journée à vu le jour il y a plus de

40 ans.

Le thème de L’ONU cette année:  » Penser équitablement, bâtir, intelligemment, innover pour le changement. »

Mais sur le continent Africain c’est plutôt la journée du Wax du  » Pagne ».

Tous les ans chaque pays Africain lance la fabrication d’un pagne , série limité, jamais réédité, et qui devient collector !!!

Ce pagne est dédié aux femmes , à l’élégance , à la féminité et toutes les femmes d’ Afrique s’empressent d’acheter le pagne du  » 8 Mars »

pour se faire faire une tenue traditionnelle , plus belles les unes que les autres!! Même les hommes se font faire une tenue pour soutenir cette cause.

On vous présente donc le WAX 2019.

Que vous retrouverez au marché de Bobo-Dioulasso .

Publié le

BOGOLAN avec l’artiste Idrissa Sanou.

La première fois que j’ai rencontre Idrissa Sanou c’était dans son Atelier « Coton-nnin Arts ( âmes du coton).

Un atelier  au fond d’une cour simple .

Idrissa est passionné de Bogolan, et nous fait partager sa passion , un accueil chaleureux, une joie de vivre règne chez lui.

Voici son témoignage:

« Je suis un artiste Burkinabè, je vis à Bobo-Dioulasso.

Depuis de nombreuses années j’ai choisit d’exprimer mon désir de créativité par le Bogolan.

En effet cette technique traditionnelle, nous rapproche des sources de notre culture.

L’Afrique à besoin de revenir à ces sources pour allez de l’avant et de trouver sa propre voie.

Cette technique est aussi très écologique et cela est important dans monde actuel.

BOGOLAN en langue Bambara vient du mot BOGO qui signifie « la terre « et qui veux dire « issu »

il désigne à la fois les tissus et le style particulier de teinture.

La base  le tissus est constituée de coton bio filé artisanalement.

Nous n’utilisons que des racines, des écorces,de l’argile…. Et ce qui me touche particulièrement c’est que cette

technique à été découverte par des femmes.

La femme est pour moi une source d’inspiration.

J’ai été toute mon enfance ému par la vie difficile de ma mère et des femmes qui l’entouraient ,leur courage, leur sacrifice et le peu de reconnaissance m’ont impacté.

Par mon travail ,je veux participer à la valorisation de la femme Africaine.

J’ai commence par approfondir ma connaissance des graphismes africains traditionnels ,puis  libéré de la tradition , je suis rentré dans le monde contemporain et j’ai inventé  des motifs issus de mon imagination.

Avec toutes ces nuances de marron ,ocre ,noir ,blanc , les demi-teintes, je fais apparaitre la lumière.

Je crée des formes figuratives suivant mes inspirations, qui au départ partent de poèmes, ou de mes sentiments profonds . »

Aujourd’hui Idrissa est reconnu pour ces créations en BOGOLAN , au Burkina Faso. Il travaille sur plusieurs projets , vêtements, toiles, avec des créateurs en Italie, France,et vie pleinement sa passion, il transmet son art et les traditions.

www.coton-nnin.jimdo.com

Publié le

Casanella WAX clip officiel collection 2019

Cela fait plusieurs mois que nous travaillons sur l’idée de vous présenter une vidéo du travail de L’Atelier Casanella à Bobo-Dioulasso.
J’ai demandé a un jeune rappeur très très prometteur Leeroy Kaz de nous créer un titre sur le thème du wax, et des femmes.
Merci Leeroy pour ce magnifique texte.
Tout était presque calé, avant mon arrivée, il nous manquait un cinéaste !!
Et comme il n’y as pas de hasard, il n’y a que des rendez vous avec Casanella !!!!
Nous avons eu la chance et l’honneur de tourner la vidéo avec le cinéaste Ila Ouedraogo.
Je voudrai remercier tout particulièrement Ila Ouedraogo pour son professionnalisme, son efficacité, ces idées, sa mise en scène, sa créativité, son énergie positive à diriger toute une équipe lors des tournages, et tout cela en un temps record !!!
Toute l’équipe à travailler d’arrache pied pour vous présenter un aperçu de la collection Casanella.
Elle a pu vivre l’expérience d’un tournage à la guinguette, merci à Mr Alain Sanou 4éme adjoint au maire de la commune de Bobo.
Merci à Laurence Coulibaly pour sa collaboration active à la réussite du projet.
Merciiiii à vous tous j’ai passé 15 jours de tournage Magique avec vous 🙂
Alors la voila notre surprise!!!!
N’hésitez pas à Partager, liker, à nous faire connaitre.
Les créations Casanella seront disponible à L’Atelier Casanella et sur e-boutique fin Mars, pour vos beaux jours !!!!!

Publié le

Connaissez vous la légende de la croix d’Agadez ?

La croix d’Agadez serait un message d’amour !!!

Un jeune homme voulait déclarer son amour à une jeune fille, mais comment allait il s’y prendre?

Il fit fabriquer par le forgeron du village un bijoux qui porterai son message d’amour.

En Tamashek Amour se dit T O R A et qui se représente par le signe + et 0

En assemblant les lettres + et 0, vous voyez apparaitre le début de la croix d’Agadez.

Les dessins autour ont été fait pour masquer le message.

Ce bijoux berbère , portés par les Touaregs dans le dessert Saharien,est aussi un symbole de l’étoile du Sud

qui guide les nomades tout au long de leurs voyages. Et représente aussi les quatre points cardinaux.

Il existe 22 croix d’Agadez toutes différentes: une pour chaque Oasis sur la route des tribus  Nomades.

La croix d’Agadez que je porte depuis 40 ans ,m’a été offerte par mon père, lorsque nous vivions à Arlit , ville de l’Air ,dans le Sahara au nord du Niger,

construite autour d’une mine d’uranium.

Toute ma petite enfance c’est faite la bas , avec les Touaregs ( les Tamasheqs) ,les Peuls.

J’ai partager leurs vies, leurs cultures ,leurs histoires ,leurs conseils.

Aujourd’hui cette croix à une signification et une symbolique bien particulière pour moi et fait partie de tous mes voyages .

Elle représente pour moi toute une resserve de richesse qui m’a été transmise , mon enfance ,une expérience de vie extraordinaire sous les étoiles !!!

Lors de mon dernier voyage au Burkina Faso pour travailler la toute première Collection  de Vêtements en WAX de Casanella, j’ai fait faire deux belles

croix d’agadez en Argent vous pouvez les retrouver sur la boutique en ligne.

 

 

Publié le

L’histoire de Sangaré Padoro et le succes-story du Kôkô Dounda.

technique de teinture

La grand mère, la tante de Sangaré Padoro se sont lancées dans la teinture, le  » kôkô doun da ».

A l’époque c’était le pagne du pauvre ,pour les gens qui n’avaient pas de moyen, ici ils disent

« tchiéti-bara-la ».

Un simple coton ,résistant pour allez travailler,et que personne ne voulait porter autrement!!!

Sangaré, vas passer toute sa jeunesse dans la cour familiale, à plier des heures durant ces cotons, puis les tremper

dans les différentes teintures. Avec ce petit job, il m’a confié qu’il pourra payer ces études.

Aujourd’hui Sangaré Padoro est régisseur à la Mairie du premier arrondissement de Bobo Bobo-Dioulasso,et il à

créé sa société « Afrique Émergente » il emploi quatre personnes à plein temps, tout cela grâce au « kôkô dounda ».

Toute cette activité se passe dans les quartiers de KOKO, ( d’où le nom du tissus!! ) ,TOUNOUMA, BINDOUGOUSSO.

Vous pouvez voir au détour d’une rue tous ces tissus séchés, étalés à même le sol , flottés au vent entre deux flamboyants!!!

Depuis quelques années, le « kôkô dounda »à pris un essor dans tous le Burkina Faso au delà même des frontières, grâce à des stylistes et créateurs qui l’ont mis en valeur, et tous le monde le porte!!

Il fait partie des traditions du Burkina Faso,et à été mis en avant lors de la SNC ( semaine nationale de la culture ) à Bobo-Dioulasso en 2018.

Sangaré m’a fait l’honneur de découvrir toutes ces techniques de pliages, teintures, et même de teindre quelques écharpes pour l’Atelier Casanella!!

 

 

Merci « Anitié » Sangaré, Laurence pour votre disponibilité et à bientôt.

ANITIE !!!!!!!
Publié le

Première Collection en WAX, de L’Atelier Casanella.

L’Atelier Casanella vous propose sa première collection de vêtements et accessoires, en WAX, lin et coton.

En collaboration avec Lassina Konaté, couturier Burkinabé.

Nous avons sélectionné les tissus en fonction des modèles. Les robes, les jupes, les accessoires, les sarouels, ont été pensés de manière à être pratique, et original. Ce sont des pièces uniques.

J’ai à cœur de vous présenter la robe « EUGENIE » du nom de ma grand-mère.

Noël 1975 , Eugénie nous rendra visite au Mali, plus exactement à Bamako. La robe sera cousue et brodée par les couturiers du quartier, à l’initiative de ma maman.

Pendant toute ma petite enfance, je verrai cette robe portée par ma grand- mère aux grandes occasions, ou le Dimanche, et si fière de préciser qu’elle venait d’Afrique.

En 2005, Eugénie nous quittera, et tout naturellement je demanderai à conserver la robe, en me promettant que si j’arrivai à créer ma propre collection un jour, la robe  en serai la première pièce .

Nous y sommes!!!! 47 ans après,  je vous propose, deux déclinaisons de la robe « EUGENIE », avec un grand espoir que cette robe vous plaise, pour pouvoir vous la présenter dans d’autres versions,  en Bazin uni, ou LIN, dans les prochaines collections.

 

Publié le

LASSINA KONATE Couturier Burkinabè.

Lassina est né en 1966 à Bobo-Dioulasso d’une famille Musulmane du vieux Bobo à Dilassoba.

Son père SIRIKI était agriculteur, ils vivaient tous à 15km de bobo au village BALANKELEDAGA.

Père de LASSINA KONATE

Lassina à été à l’école jusqu’en CM2. Il fera un apprentissage pendant 8 ans chez un couturier RECONNU CHRIS SEYDOU un Ivoirien, décédé aujourd’hui. Il aura la chance d’être le couturier particulier de CHANTAL COMPAORE ( femme de l’ancien président du Burkina- Faso), pendant 2 ans.

En parallèle il sera Guide touristique dans tout le Burkina Faso.

A partir des Années 2000, il va pouvoir ouvrir son Atelier de couture, et commencer à vivre pleinement de son Métier, qui est aussi une Passion.

En 2007, il rencontre Miyuki Katsuma et grâce à cette rencontre et les commandes de vêtements, il recevra une décoration du Japon en 2012, pour les créations de vêtements en WAX.

Il travaillera quelques années en partenariat avec l’association « Sirayiri », cette association est un  lieu pour accueillir  les volontaires  Japonais qui font leur service de coopération international « DICA JICA » à Bobo-Dioulasso, afin qu’ils puissent découvrir la vie Africaine, les cultures ,les différentes langues, notamment le dioula et s’intégrer dans la ville de Bobo-Dioulasso.

Reconnaissants de toutes ces realisations depuis tant d’années LASSINA recevra en cadeau un superbe Velo de la part des JAPONAIS.

Depuis Lassina fait toutes ces courses à vélo, le prête même aux commerçants du coin pour rendre service.

Nous nous sommes rencontrés Lassina et Moi grâce à Miyuki.

Le contact est passé dès le début, nous avons les mêmes passions, les couleurs, les tissus, les Wax, les Cories!!!!! Le gout des pièces uniques, différentes, le travail bien fait. Lass travaille depuis toujours pour les femmes, il est à leur écoute, il voit tout de suite ce qui leur plaira ou pas !!!!

Cela fait de nombreuses années qu’il travaille pour des femmes de différentes cultures (françaises, japonaises, italiennes, suisses, africaines ect), il est tourné vers le monde .

Il me confiera que cette ouverture d’esprit l’a fait progresser dans sa vie, avancer et l’aide à espérer un avenir meilleur pour lui.

Le projet de L’Atelier Casanella lui à tous de suite plu. Je suis fière de pouvoir vous présenter notre petite collection de vêtements et accessoires en WAX, lin et coton. Le but premier étant de donner du travaille régulier à Lassina .

Partenariat avec lassina et l’atelier Casanella mars 2018
Publié le

Les poupées anti-tracas « Quitapenas » – Guatemala

Guatemala Voyage poupées anti-tracas enfants atelier amérique du sud

C’est avant de partir au Guatemala qu’une amie m’a demandé de lui ramener des poupées anti-tracas, à la demande de sa petite fille. C’est ainsi que j’ai découvert ces petites poupées de tradition guatémaltèque.

Les enfants les fabriquent à partir de matériaux de récupération (bois, bouts de chiffons, files, cotons etc …), avant de se coucher, ils confient leurs inquiétudes à ces petites poupées puis les glissent sous l’oreiller. Au réveil, les angoisses se sont envolées!

Arrivée au Guatemala je les ai donc cherchées et les ai trouvées dans le très beau village d’Antigua, dans un centre artisanal guatémaltèque.

Elles sont toutes petites et se rangent dans de petites boites, ou de petits sacs de couleurs vives.

Elles sont surtout fabriquées par les indiens Maya des hauts plateaux.

La légende raconte qu’elles ont un pouvoir magique : faire disparaître nos peines pendant la nuit, une poupée pour un tracas.

Alors je te propose un atelier pour réaliser tes propres poupées anti-tracas, accompagné d’une histoire, celle d’un petit garçon ; Billy, qui s’inquiète de tout, tirée du livre d’Anthony Browne, « Billy se bille ».

Comme cela, quand tu en auras besoin, tu pourras confier ton petit tracas à ta petite poupée et t’endormir plus facilement.