Publié par

BOGOLAN avec l’artiste Idrissa Sanou.

La première fois que j’ai rencontre Idrissa Sanou c’était dans son Atelier « Coton-nnin Arts ( âmes du coton).

Un atelier  au fond d’une cour simple .

Idrissa est passionné de Bogolan, et nous fait partager sa passion , un accueil chaleureux, une joie de vivre règne chez lui.

Voici son témoignage:

« Je suis un artiste Burkinabè, je vis à Bobo-Dioulasso.

Depuis de nombreuses années j’ai choisit d’exprimer mon désir de créativité par le Bogolan.

En effet cette technique traditionnelle, nous rapproche des sources de notre culture.

L’Afrique à besoin de revenir à ces sources pour allez de l’avant et de trouver sa propre voie.

Cette technique est aussi très écologique et cela est important dans monde actuel.

BOGOLAN en langue Bambara vient du mot BOGO qui signifie « la terre « et qui veux dire « issu »

il désigne à la fois les tissus et le style particulier de teinture.

La base  le tissus est constituée de coton bio filé artisanalement.

Nous n’utilisons que des racines, des écorces,de l’argile…. Et ce qui me touche particulièrement c’est que cette

technique à été découverte par des femmes.

La femme est pour moi une source d’inspiration.

J’ai été toute mon enfance ému par la vie difficile de ma mère et des femmes qui l’entouraient ,leur courage, leur sacrifice et le peu de reconnaissance m’ont impacté.

Par mon travail ,je veux participer à la valorisation de la femme Africaine.

J’ai commence par approfondir ma connaissance des graphismes africains traditionnels ,puis  libéré de la tradition , je suis rentré dans le monde contemporain et j’ai inventé  des motifs issus de mon imagination.

Avec toutes ces nuances de marron ,ocre ,noir ,blanc , les demi-teintes, je fais apparaitre la lumière.

Je crée des formes figuratives suivant mes inspirations, qui au départ partent de poèmes, ou de mes sentiments profonds . »

Aujourd’hui Idrissa est reconnu pour ces créations en BOGOLAN , au Burkina Faso. Il travaille sur plusieurs projets , vêtements, toiles, avec des créateurs en Italie, France,et vie pleinement sa passion, il transmet son art et les traditions.

www.coton-nnin.jimdo.com

Publié par

LASSINA KONATE Couturier Burkinabè.

Lassina est né en 1966 à Bobo-Dioulasso d’une famille Musulmane du vieux Bobo à Dilassoba.

Son père SIRIKI était agriculteur, ils vivaient tous à 15km de bobo au village BALANKELEDAGA.

Père de LASSINA KONATE

Lassina à été à l’école jusqu’en CM2. Il fera un apprentissage pendant 8 ans chez un couturier RECONNU CHRIS SEYDOU un Ivoirien, décédé aujourd’hui. Il aura la chance d’être le couturier particulier de CHANTAL COMPAORE ( femme de l’ancien président du Burkina- Faso), pendant 2 ans.

En parallèle il sera Guide touristique dans tout le Burkina Faso.

A partir des Années 2000, il va pouvoir ouvrir son Atelier de couture, et commencer à vivre pleinement de son Métier, qui est aussi une Passion.

En 2007, il rencontre Miyuki Katsuma et grâce à cette rencontre et les commandes de vêtements, il recevra une décoration du Japon en 2012, pour les créations de vêtements en WAX.

Il travaillera quelques années en partenariat avec l’association « Sirayiri », cette association est un  lieu pour accueillir  les volontaires  Japonais qui font leur service de coopération international « DICA JICA » à Bobo-Dioulasso, afin qu’ils puissent découvrir la vie Africaine, les cultures ,les différentes langues, notamment le dioula et s’intégrer dans la ville de Bobo-Dioulasso.

Reconnaissants de toutes ces realisations depuis tant d’années LASSINA recevra en cadeau un superbe Velo de la part des JAPONAIS.

Depuis Lassina fait toutes ces courses à vélo, le prête même aux commerçants du coin pour rendre service.

Nous nous sommes rencontrés Lassina et Moi grâce à Miyuki.

Le contact est passé dès le début, nous avons les mêmes passions, les couleurs, les tissus, les Wax, les Cories!!!!! Le gout des pièces uniques, différentes, le travail bien fait. Lass travaille depuis toujours pour les femmes, il est à leur écoute, il voit tout de suite ce qui leur plaira ou pas !!!!

Cela fait de nombreuses années qu’il travaille pour des femmes de différentes cultures (françaises, japonaises, italiennes, suisses, africaines ect), il est tourné vers le monde .

Il me confiera que cette ouverture d’esprit l’a fait progresser dans sa vie, avancer et l’aide à espérer un avenir meilleur pour lui.

Le projet de L’Atelier Casanella lui à tous de suite plu. Je suis fière de pouvoir vous présenter notre petite collection de vêtements et accessoires en WAX, lin et coton. Le but premier étant de donner du travaille régulier à Lassina .

Partenariat avec lassina et l’atelier Casanella mars 2018